GAUDIUM et SPES

 

Le MARDI 19 février 2013, une 3ème rencontre a eu lieu avec Anne Lemire, dans les salles paroissiales de St Sylvain d’Anjou.  Responsable au niveau du diocèse, elle est venue nous éclairer sur ce que contient la première partie  de la constitution pastorale sur l’EGLISE DANS LE MONDE DE CE TEMPS, intitulée « GAUDIUM et SPES », signifiant : JOIE et ESPERANCE .

A ce Concile Vatican II, toutes les Nations furent invitées, à la demande de JEAN  XXIII, pour « Faire entrer de l’AIR » dans l’Eglise, établir une Mise à jour : l’AGGIORNAMENTO .

Comme les autres, cette constitution «  GAUDIUM et SPES » comportant 93 points qui a été amendée bon nombre de fois a fait couler beaucoup d’encre et ne fut votée que le 7 décembre 1965, le dernier jour du Concile, sous le pontificat de PAUL VI.

Cette constitution Pastorale s’articule autour de deux objectifs :

- Susciter le plaisir de discuter, de faire  « Eglise ».

- Permettre de se confronter à l’essentiel du texte lui-même, un texte qui s’adresse au Monde.

Elle se veut proche de chacun : « L’Eglise dans le Monde de ce temps ». Elle veut exprimer des rapports avec le Monde, ce Monde qui n’aspirait qu’à un seul désir : être écouté, être entendu !

L’Eglise envoie un Message « AD EXTRA » (on veut annoncer l’Evangile aux peuples et aux groupes humains qui ne croient pas encore au Christ). Elle va affirmer qu’elle se fait Solidaire de tous les Hommes du Monde inconditionnellement  (Chrétiens, non-chrétiens, athées,  etc.…) .

Ce MESSAGE  fut, bien-entendu, accueilli comme une Bonne Nouvelle …

Elle se fait désormais, non seulement solidaire des Religions,  mais se veut proche de ce que vivent tous les Hommes dans leur quotidien : chômage, pollution, développement de la société industrielle…   Elle veut être en lien avec tout ce qui constitue leur Vie.

Elle veut montrer que c’est à travers la Vie des gens que se révèle DIEU. Le Monde est le théâtre où se joue l’histoire de l’Humanité : ses joies, ses angoisses, ses tristesses.

Ce Monde est digne d’intérêt car, fondé et créé par DIEU. De cela va découler la Dignité de l’Homme. Certains Pères conciliaires craignent que l’Eglise, à force d’être proche du Monde, ne perde le sens de son mystère, le sens du spirituel. « Ne va-t-on pas perdre de vue le péché de l’Homme ? » s’exclament certains !

C’est en effet l’Homme qu’il s’agit de sauver, la société Humaine qu’il faut renouveler.

 «C’est donc l’Homme, l’Homme considéré dans son unité et sa totalité, l’Homme corps et âme, cœur et conscience, pensée et volonté, qui constituera l’axe de l’exposé ».

La Dignité est inhérente à l’Homme, quelle que soit sa condition physique, morale, etc…  L’Homme a été créé par Dieu, ce Dieu qui pour l’Eglise représente le père de chaque être humain.

Alors, comment parler de la Dignité à quelqu’un qui se dit non-croyant, si ce n’est par le biais d’un dialogue vrai, impliquant écoute et partage. Ceci, afin de ne pas considérer l’autre comme un animal ou un être inférieur, ce qui amènerait inéluctablement à la destruction de l’humanité.  Il faut donc que le regard change et que la grâce agisse dans le cœur de tout Homme de bonne volonté.

 Pour une Vie plus Humaine, chaque Homme est donc appelé à communiquer, à aller vers les autres, à aimer, à servir et à poursuivre le travail de la création et ce, à la lumière de l’Evangile et avec discernement.

Nous sommes tous responsables de la Vocation des autres, l’homme ne pouvant vivre seul. Chacun se doit alors de respecter au mieux les différences de l’autre afin que tout être se sente aimé pour ce qu’il est, avec sa grandeur et sa petitesse, sente qu’il a une place unique aux yeux des autres et aux yeux de Dieu.

 

Ne nous arrive-t’il pas de chanter, de temps à autre dans nos églises,  « Tout Homme est une Histoire Sacrée » ? Que ces mots résonnent en nous et qu’avec l’aide de l’EspritSaint, ils ne demeurent pas de vains mots.

 

La toile repose sur le métier, il ne nous reste plus qu’à tisser … avec des fils de toutes les couleurs.

 

Merci à Anne de nous avoir permis de vivre ce temps riche en échanges et Merci à ceux qui ont participé à cette rencontre .

PS : Pour ceux qui souhaiteraient se joindre à nous, une prochaine rencontre est fixée, avec Anne Lemire, le mardi 9 avril à 20h30 dans les salles paroissiales de St Sylvain.

M.Annick  Rousselot

 

 

 

 


Date de création : 10/05/2013 @ 07:51
Dernière modification : 31/07/2013 @ 16:02
Catégorie : Pour se former - Articles
Page lue 292 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !