Trentième anniversaire de la béatification des Martyrs d’Angers

   Le dimanche 08 février, le diocèse d’Angers célébrait le trentième anniversaire de la béatification par le pape Jean Paul II des quatre-vingt-dix-neuf martyrs d’Angers. Notre paroisse, Saint François aux Portes d’Angers, s’honore d’avoir des liens avec trois de ces Bienheureux, trois prêtres : André Fardeau, et les frères René et Jean Baptiste Lego. Elle était représentée lors de la célébration de la messe solennelle présidée par notre évêque, en la cathédrale Saint Maurice, par une petite délégation accompagnant la bannière de notre paroisse. Nombre de paroisses du diocèse, qui comptent des Bienheureux parmi leurs anciens fidèles, étaient également présentes.

lien_page4_image1.jpg

    Rappelons très brièvement l’histoire des Martyrs d’Angers et des trois Bienheureux de notre paroisse.
     Entre 1793 et 1794, à Angers, près de 2500 personnes furent victimes de la Terreur révolutionnaire : plus de 2000 par fusillade dans le clos de la Haie-aux-Bonshommes, près d’Avrillé, appelé peu de temps après le Champ des Martyrs, et 285, guillotinées place du Ralliement. Parmi ces dernières, nos trois Bienheureux.
   André Fardeau est né à Soucelles , le 19/11/1761. Ordonné prêtre en 1787, il était vicaire à Briollay. Avec son curé, il refuse le serment à la Constitution civile du Clergé, et se trouve obligé de quitter son ministère. Commence pour lui une vie dangereuse, car malgré l’interdiction, il continue de célébrer clandestinement des messes et de confesser. Il connaît même la prison. Allant de refuges en refuges, il finit par se fixer à Soucelles, en juillet 1794, à la lisière d’un bois, non loin du château, dans un souterrain qu’il creusa avec l’un de ses frères. Il vit là, dans cette cache, en ermite, consacrant son temps à la prière, et au culte pour ses amis qui sont dans le secret. Mais dénoncé, il est découvert et arrêté le 21 août. Transféré à Angers, présenté au tribunal le 24 août, à trois heures de l’après-midi, il est condamné à mort, et une heure après, guillotiné place du Ralliement.
    Les frères Lego sont nés à la Flèche, alors dans le diocèse d’Angers. L’aîné, René, en 1764, son cadet, Jean Baptiste, en 1766. René est ordonné prêtre en 1788, et nommé vicaire au Plessis-Grammoire. Avec son curé, René Bailly, il refuse le serment à la Constitution civile du Clergé en février 1791. Tous les deux sont dans l’obligation de quitter la paroisse pour laisser la place à un prêtre « jureur ». Quant à Jean-Baptiste, terminant ses études au séminaire, il se trouve sur le point d’être ordonné. Pour le curé Bailly et son vicaire, il n’est pas du tout question qu’il reçoive le sacrement de l’Ordre, de la part d’un évêque « jureur », qu’ils considèrent schismatique. Ils décident alors d’aller à Rome, et c’est un évêque italien qui confère l’ordination à Jean-Baptiste Lego, en la basilique Saint Jean de Latran, le 18 juin 1791. Les deux frères retournent en France. Le curé Bailly reste en Italie : on retrouve sa trace à Livourne, à la fin de la Révolution.
     Les deux frères ont probablement exercé leur ministère de façon clandestine dans la région du Plessis. On sait que des prêtres réfractaires célébraient des messes à la Monnaie et aux Giraudières. Ils suivent les vendéens dans leur « virée de galerne ». Et après le désastre de Savenay, sont arrêtés chez un habitant de la Cornuaille où ils s’étaient réfugiés, le 25 décembre 1793. Emmenés à Angers, ils y sont jugés le matin du 1er janvier 1794, condamnés à mort et exécutés le jour même avec trois autres prêtres, place du Ralliement, sur les « 4 heures de relevée », ( 4 heures de l’après-midi).
     Nota: Pour plus amples renseignements concernant André Fardeau, consulter le livre de Monsieur Maucourt, « Soucelles », pages 173 à 178. Quant aux frères Lego, la paroisse du Plessis avait édité une plaquette d’une trentaine de pages en 1994, dixième anniversaire de leur béatification. Actuellement épuisée, elle peut être facilement publiée à nouveau si des personnes sont intéressées.

                                                                                                                                             Pierre Doré

lien_page5_image2.jpg   lien_page5_image1.jpg

Consécration du nouvel autel dans la chapelle du Champ des martyrs (paroisse d'Avrillé)


Date de création : 17/03/2014 @ 13:40
Dernière modification : 17/03/2014 @ 14:05
Catégorie : Les échos des relais - Les 7 relais
Page lue 326 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !