Veillée de Noël à Pellouailles... quelques temps forts

lien_page4_image2.jpg

     17 heures, je suis en avance, la veillée ne commence qu’à 17 heures 30... j’entre dans la salle polyvalente de Pellouailles, transformée pour l’occasion. Depuis 9 heures du matin, des bonnes volontés ont oeuvré pour que cette veillée de Noël soit un moment fort.

     Des centaines de chaises ont été installées, un podium avec l’autel, des panneaux sur le mur, un autre podium au fond de la salle avec une sono, un grand écran, une crèche...inhabitée, une jolie décoration, des musiciens qui répètent... et... surprise, Guillaume, déjà présent, en tenue de célébrant.

     17 heures 15, la salle commence à se remplir. Des familles entières, des grands-parents aux petits-enfants se sont donnés rendez-vous pour fêter l’évènement.

     Bientôt 17 heures 30, et un flot continu cherche une chaise libre. Ouf! Chacun trouvera sa place. La veillée peut donc commencer.

     Après le petit mot d’accueil de Guillaume, nous avons ensemble installé notre crèche pour célébrer Noël. Saint François d’Assise, patron de notre paroisse avait eu le premier l’idée au 13è siècle de célébrer Noël avec un tableau vivant de personnages et d’animaux.

lien_page4_image2.jpg

     Sous forme de conte, les personnages principaux ont fait leur apparition.

     Marie nous a été présentée et une voix off a exprimé le ressenti de Marie lorsqu’elle a senti qu’elle était habitée par l’amour de Dieu.

     Joseph a suivi et nous a dit qu’il était là, toujours prêt à prendre la route.

     Le boeuf et l’âne ont eu aussi leur mot à dire, le boeuf ayant eu peur qu’on le chasse de son étable et l’âne, grâce ses grandes oreilles ayant entendu que l’étable était habitée, avait pu entraîner tout son petit monde vers ce lieu improvisé.

     Les bergers, sont arrivés à leur tour avec leurs moutons, exprimant leur joie d’avoir été les premiers prévenus parce qu’ils ont cette chance d’être des veilleurs.

     Tous ces personnages ont été installés l’un après l’autre dans la crèche inhabitée.

     Mais il manquait encore un personnage, celui qui est au coeur de cette histoire, celui qui est venu une nuit, sans faire de bruit, Jésus. Il est venu pour réconcilier tout le monde. Les hommes l’ont peut-être un peu oublié, eux qui se font encore la guerre. Il est venu parler une langue universelle que tout le monde peut parler et comprendre, la langue de l’Amour, la seule qui rende heureux et qui réchauffe le coeur des hommes.

lien_page4_image1.jpg

     Tous les enfants ont été invités à aller chercher ce petit enfant au fond de la salle et en procession sont venus le déposer dans la crèche

lien_page5_image2.jpg

     Guillaume a alors conclu cette première partie de veillée en invitant l’assemblée et les enfants à faire ensemble le signe qui rassemble tous les chrétiens, le signe de croix.

     La célébration de la Parole pouvait maintenant commencer.

     Entre la lecture du livre d’Isaïe et la lecture de la lettre de Saint Paul à Tite, un clip vidéo a été diffusé sur le grand écran reliant cette naissance de Jésus au coeur de notre monde d’aujourd’hui.            (Clip Emmanuel du groupe Glorious à revoir sur youtube)

     Après l’Evangile, Guillaume avait prévu une homélie relativement brève.

     Il a commencé par nous asséner que le personnage principal de la crèche, c’était l’âne... stupeur !

     L’âne n’est pas particulièrement beau, il a de grandes oreilles et ne parlons pas de son caractère...

     Il a poursuivi que nous étions tous des ânes... nouvelle stupeur !

     Mais Guillaume nous a un peu rassurés en nous faisant comprendre qu’avec ses grandes oreilles, l’âne avait pu entendre que l’étable était habitée et pouvait être un refuge intéressant et que nous aussi, nos oreilles nous permettaient d’entendre, d’écouter les autres.

     L’âne avait porté sur son dos, sans rechigner, Marie et Jésus ; comme lui nous aussi, nous avons la possibilité de porter la fragilité de notre prochain.

     Au passage, pour nous faire comprendre ce message, Guillaume a appelé dans l’assistance 3 ânes qui ne s’y attendaient pas, bien sûr, pour mettre en valeur des actions proches de nous. Un collégien représentant toute une institution qui avait mené une action pour récolter plus de 2000 pots de bébé, un membre de l’association de la Main Tendue, association qui oeuvre pour la distribution de nourriture auprès de plus démunis, une autre personne qui accompagne les handicapés entre autre le dimanche aux cérémonies religieuses.

     Nous sommes donc tous des ânes, tous importants, tous capables d’ouvrir nos oreilles, nos mains, nos coeurs aux plus petits, aux plus démunis, aux autres en général.

     L’Assemblée a été tout au long de cette veillée, très participative entraînée dans les chants par les musiciens et les animateurs.

     Près de 2 heures plus tard, la veillée s’est terminée par le chant « il est né le divin enfant », chant que petits et grands ont repris à l’unisson.

     Une belle veillée, priante, joyeuse et festive qui a nécessité de nombreuses rencontres au préalable, pour la préparation et l’animation. Sachons reconnaître l’investissement de tous ceux qui ont contribué à cette réussite.                                                                                                       

 Jean Luc Barotte

   lien_page5_image1.jpg     lien_page5_image3.jpg

lien_page5_image4.jpg             lien_page5_image5.jpg 


Date de création : 27/01/2015 @ 11:51
Dernière modification : 27/01/2015 @ 11:51
Catégorie : Pour célébrer -
Page lue 256 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !