Soeur Jeanne a fêté ses 100 ans !

lien_page5_image4.jpg

      Soeur Jeanne a fêté ses 100 ans à Saint Laurent sur Sèvre

     Soeur Jeanne a eu 100 ans le 27 avril 2015. Elle faisait partie des quatre dernières religieuses de la communauté des soeurs de la Sagesse qui a quitté Villevêque en décembre 2010 après une présence de près de 200 ans. Ses amis de la paroisse et de la commune ont voulu fêter la centenaire.

     Une trentaine de personnes sont allées la rencontrer à Saint Laurent sur Sèvre chez les soeurs de la Sagesse le 30 avril. Quelle joie partagée pour Soeur Jeanne et ses visiteurs au cours du repas en commun.

     Le nombre de places étant limité à Saint Laurent une autre rencontre a eu lieu à Villevêque.

     Soeur Jeanne est venue fêter ses 100 ans à Villevêque

lien_page5_image1.jpg   lien_page5_image3.jpg   lien_page5_image2.jpg

     Soeur Jeanne est arrivée, de sa maison de retraite Louise Marie à Saint Laurent sur Sèvre d’un pas alerte, au lieu du culte de la maison de retraite "les Couleurs du temps", le mercredi 6 mai à 11 h pour fêter ses 100 ans. Soeur Anne 94 ans venue d’Auray avec qui elle a résidé chemin des Vignes d’Oules était présente. L’une et l’autre avaient quitté l’Anjou pour une retraite en 2010. Aînée d’une famille de 5 enfants Soeur Jeanne (Jeanne Bourdeil) est née le 27 avril 1915 à la Chapelle Aubry. C’est à 24 ans qu’elle entre dans la congrégation religieuse de la Sagesse. Avant de gagner la chapelle (trop petite) pour un temps de prière animé par Hubert Jubin et ses ami(e)s de la paroisse Saint François aux portes d’Angers, soeur Jeanne a accepté d’évoquer son parcours.

      Soeur, quels souvenirs gardez-vous de votre séjour sur les bords du Loir ?

     Je suis très heureuse d’être là. Je tiens à dire un grand merci pour l’accueil qui m’est fait. Pouvoir partager cet anniversaire avec mes ami(e)s de la paroisse Saint François me ramène quelques années en arrière avec toujours autant de joie. Mais je vais vous faire une confidence : Je n’ai toujours pas envie de mourir. Je retrouve avec un immense plaisir ces rues de Villevêque, et en particulier le chemin des Vignes d’Oules où nous résidions, tout en restant au service des personnes que je rencontrais. Je n’oublie pas non plus ces instants passés dans les sacristies de l’église Saint Pierre à Villevêque et Saint Martin de Soucelles pour préparer les messes dominicales. Que de bons moments passés ici avec le voisinage et en particulier lors de notre fête annuelle où nous nous retrouvions pour un temps de convivialité. Ce matin pouvoir tout exprimer est difficile. Il se passe beaucoup de choses dans ma tête ce matin. Mon émotion ne me permet pas de tout exprimer »

     Quel a été votre parcours en tant que religieuse ?

     Après mon noviciat j’ai été envoyé à Chatellerault dans un foyer de jeunes en difficulté puis à Lourdes pour accompagner les malades. J’ai, par la suite, été professeur de coupe, de couture et de technologie dans un établissement à Chantonnay, avant d’être mutée à Larnay (à côté de Poitiers) pour m’occuper d’enfants sourds et muets. Ce parcours a pris fin en résidant chemin des Vignes d’Oules, en étant au service de la paroisse et des personnes âgées isolées de la commune. En quittant les bords du Loir j’ai regagné les bords de la Sèvre pour une retraite avec les soeurs de la communauté.

     Vous étiez amenée à effectuer de fréquents déplacements pour des fonctions très diverses. Cela n’était-il pas trop difficile ?

     Sans doute avais-je un caractère qui se prêtait à ces situations. Je n’ai eu aucune difficulté à être mutée. Partout où je suis passée je n’ai gardé que de très bons souvenirs.

     À l’issue du temps de prière, au cours du pique-nique qui a suivi dans la salle du presbytère Jean-Paul Gourdon le curé de la paroisse a salué la personnalité de soeur Jeanne en ces termes : « Jeanne a un sens d’accueil, d’ouverture et de disponibilité aux autres et en particulier aux plus démunis qui émerveille. Avec les soeurs de sa communauté Jeanne est une personne qui a marqué, de son empreinte, notre paroisse et au-delà la population locale. Ce qui en cette période est un bien précieux.»

Alain Pointeau

lien_page6_image5.jpg   lien_page5_image4.jpg   lien_page6_image3.jpg

lien_page6_image1.jpg   lien_page6_image2.jpg


Date de création : 15/06/2015 @ 17:08
Dernière modification : 15/06/2015 @ 17:08
Catégorie : Les échos des relais - Villevêque
Page lue 173 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !