Mon chemin vers Saint Jacques de Compostelle

    lien_page8_image1.jpg

    Depuis quelques années, le désir d'effectuer le chemin de St Jacques m'inspirait. J'attendais la retraite, je voulais être tranquille, et ne pas avoir de date butoir pour accomplir cette démarche.

    Suite aux témoignages d'amis, ils étaient intarissables sur le récit de ce long chemin, je me disais que moi aussi je voulais connaître ce bonheur.

    Début 2014, ma décision est prise, je programme mon départ pour le mois de juin.

    Dans un premier temps, j'effectuerais la partie française en partant du Puy en Velay jusqu'à Roncesvales frontière espagnole d'où je pourrais reprendre le départ en 2015 pour aller jusqu'au bout de ce si long et beau chemin. Après quelques séances d'entraînement à la marche ainsi qu'à l'effort, je pris le départ le 3 juin 2014 jusqu'au 1er juillet au matin fin de la première partie de mon parcours. Durant ce temps, j'ai eu la chance de faire de belles rencontres, de partager avec des personnes de tous âges, de tous milieux. J'appréciais ces relations, ces moments privilégiés de partage où tout simplement l'on se découvre. J'ai pu comprendre le sens donné à cette démarche, faire le vide en soi pour ne penser qu'à l'essentiel, être vrai dans ce que l'on fait et dans ce que l'on vit.

    Durant ce chemin, je me suis dit que nous avions tous rencontré des difficultés dans nos familles : un divorce, le décès d'un proche, de mauvaises conditions de travail ou de choix de vie. Au cours de ces journées où la méditation est propice, nous parvenons à trouver ce qui est bon pour vivre à plein, nous profitons de la nature, de ce qu'elle nous offre, nous admirons les paysages et traversons des villages magnifiques. Nous ne pouvons qu'être heureux au milieu de ces beautés. Une phrase qui a retenu mon attention dite par une hospitalière tenant un gîte pour pèlerins disait cette vérité: «on se lave la tête avec ses pieds, c'est la grande lessive que chacun peut faire quand il marche seul pendant de longs kilomètres». Pouvoir occulter ce qui nous encombre pour être plus serein.

    Lors de mon chemin en 2014, je fis la connaissance d'un pèlerin, Joseph, qui est devenu mon ami. Ensemble, nous avons longuement échangé, nous nous sommes trouvé des points communs. Son projet pour 2015 était de faire le chemin du nord appelé plus communément le "Camino del Norte" en Espagne. Il m'a proposé de l'accompagner. Bien sûr j'ai accepté sans réserve d'autant plus qu'étant frontalier, il habite à côté de Lourdes, il parlait et comprenait un peu cette langue, ça ne pouvait qu'être plus facile et agréable pour moi, je ne parle que la langue française.

    Le 1er juin 2015, c'est le départ d'Hendaye. Nous découvrons le chemin côtier qui suit l'océan Atlantique pour ensuite rejoindre le "Camino Primitivo". C'est une voie très escarpée avec un relief très physique, une fréquentation plus sage mais d'une beauté qui fait rêver, la mer bleu azur, cette côte un peu sauvage, les forêts d'eucalyptus dégageant le matin des parfums fort agréables. Tout est rassemblé pour vivre un temps fort dans notre démarche et de plus la météo était avec nous.

    Nous avons rencontré quelques pèlerins français et surtout des pèlerins étrangers mais nous n'avons pas pu partager comme lors de notre pèlerinage 2014, mais le but est de faire son chemin d'y puiser ce qui peut être bon pour notre équilibre.

    Nous sommes parvenus à St Jacques le 1er juillet sur le parvis de cette grande place tout remplis de joie, de bonheur, d'arriver en ce lieu dont on a rêvé et qui enfin se réalise. Nous ne pouvons qu'entrer dans cette cathédrale immense pour remercier le Seigneur de nous avoir donné la force et le courage d'avoir accompli ce périple merveilleux pour pouvoir repartir vers de nouveaux horizons plus sereinement et bien dans sa tête.

    Je remercie mes amis de leurs témoignages qui m'ont amené sur ce beau chemin et surtout mon épouse Liliane qui a accepté mon projet et de vivre la séparation durant ces séjours vécus les deux années mais si c'est pour mieux se retrouver, la démarche en vaut le coup.

Jacky

lien_page9_image1.jpg


Date de création : 30/11/2015 @ 17:57
Dernière modification : 30/11/2015 @ 17:57
Catégorie : Les échos des relais - Pellouailles les vignes
Page lue 186 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !