Écho du relais Plessis-Sarrigné : les fraternités paroissiales.

    Le 17 octobre 2015, des chrétiens du relais Plessis-Sarrigné se retrouvaient dans le choeur de l'église du Plessis. Ils répondaient à cette invitation… assez improvisée ! (documents recueillis auprès de Natacha, le mardi, organisation le mercredi, envoyée par courriel et relayée par le "bouche à oreille" le jeudi...) :

« Vous l'avez sans doute lu sur les feuilles dominicales, notre évêque nous propose de vivre le week-end des Fraternités les 17 et 18 octobre.

Chaque relais de notre paroisse est donc invité à se retrouver samedi soir, à 18h30 dans l'église afin que les habitants ("paroissiens habituels" ou non) puissent se voir, se parler, échanger, prier, rendre grâce... et peut-être "faire naître" l'idée de fraternité.

Créons des liens fraternels et humains !

Chrétiens des relais Plessis-Sarrigné, nous nous proposons de nous retrouver

samedi 17 octobre à 18h30 dans le choeur de l'église du Plessis

pour vivre cette rencontre qui se terminera par un temps de convivialité. »

     Un espace aménagé derrière l'autel, quelques fleurs... Au son des cloches que Jean-Marie, notre sacristain, a fait sonner, 21 personnes arrivent du Plessis et de Sarrigné, quelques autres ont fait savoir qu'elles étaient intéressées mais ne pouvaient pas venir.

    Un « tour de table » pour se présenter, un partage de la Parole à partir de l'évangile du dimanche (Marc 10, 35-45), la lecture (brève) de la charte des fraternités. Puis vient le temps de l'échange. Quelques points relevés :

joie de se retrouver localement

ce qui se vit déjà.

depuis 10 ans, 7-8 personnes se retrouvent sur Sarrigné pour une lecture suivie du Nouveau Testament.

la « visitation » de Jean-Paul, au printemps, peut être l'occasion de mettre en route une ou plusieurs fraternités.

certains pensent à des fraternités de quartier.

Nous décidons d'y penser, d'en parler autour de nous, de nous lancer… et de nous retrouver au printemps.

Pour cette rencontre,

quelques personnes pour la préparer, inviter largement et suffisamment tôt.

un programme : partager ce qui aura déjà germé et ce qui pourra se semer !

Nous prenons ensemble la prière des fraternités et un Notre Père.

Tout naturellement, ce temps de « fraternité » se termine - et se prolonge - autour d'un apéritif.

Marie Danielle et Monique