Joyeuses FÊTES - Bonne Année 2016 ! (Jo Mauget)

Comme chaque année nouvelle, ces mots viennent du coeur
Pour embellir la vie comme un bouquet de fleurs !
lien_page4_image4.jpg
Voilà !
Il est là tout transi
Dans son petit berceau de buis !
Son Père n’est pas là : l’a-t-il abandonné ?
Et sa mère et Joseph le regardent étonnés !
Pendant ce temps
l’humanité, partout,
s’occupe et ramasse des sous
pour gagner sa vie comme elle peut :
chômage, guerres, violence et tout le bataclan !
Rien ne va sur la terre, au moins apparemment !
Mais vous me connaissez : c’est tous les ans pareil !
Dans tous les petits coins, je cherche des merveilles.
Les endroits oubliés, les lieux pleins de poussières,
Je fouille où se cache un rayon de lumière.

Hier soir, dans le hall du « Quai », théâtre d’Angers

De joyeux lycéens nous avaient convoqués :

Ils voulaient célébrer la Journée des migrants

auxquels on ferme la porte et nos coeurs bien souvent.

Deux cents personnes au moins, mangeant, causant, chantant

sur l’air des DROITS DE L’HOMME : « Nous sommes du même sang ! »

Nous y avons vécu la vraie fraternité
Le petit du berceau riait tout étonné !
En remontant le temps, je me rappelle aussi
cett’ soirée de football qu’on fêtait à Paris.
Avez-vous remarqué, au milieu du carnage
ces portes qui s’ouvraient comme autant de messages ?
Ils disaient que l’humain, au-delà de la haine
est capable d’amour en partageant la peine.
Pompiers, flics, médecins, jeunes et vieux de tous bords
ont tout donné ce soir pour gagner sur la mort.
Ce fut un beau tableau que ces gestes étranges
comme si sur « Guernica » on avait peint des anges !

Dans nos rues éclairées de ces nuits de NOËL,

S.D.F., étrangers cherchent abri sous le ciel.

De jeunes étudiants, armés d’un sac à dos

partent joyeusement avec leur fardeau

saluer les amis dormant sur les trottoirs :

« Bonsoir Kiki, Célia, Alassane et Victoire ! »

« J’avais faim, j’avais soif, j’étais un étranger

Tu m’as serré la main. Vive la fraternité. »

Il est curieux ce monde où beaucoup prennent peur

Et pourtant tant de gens montrent qu’ils ont un coeur.

Encore faut-il ouvrir ses oreilles et ses yeux,

écouter le silence qui nous fait des « clins Dieu »

De son petit berceau, l’enfant nous dit : « Bonsoir » !

Il naît, il meurt, il vit… Il apporte l’ESPOIR.

lien_page4_image3.jpg

Date de création : 25/02/2016 @ 17:54
Dernière modification : 25/02/2016 @ 17:54
Catégorie : Méditations et prières -
Page lue 181 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !