Les collégiens animent la messe des familles du dimanche 6 mars

    Le groupe d’une trentaine de collégiens de la paroisse se réunit régulièrement et ce dimanche ils étaient presque tous présents pour animer cette messe.

     Aux portes de l’église ils distribuent les feuilles dominicales, puis ils prononcent le mot d’accueil en annonçant le jeu sur la miséricorde.

     C’est dans la demande de pardon que nous retrouvons leur quotidien et le nôtre :

    Seigneur, nous te demandons pardon pour toutes les fautes commises : les engueulades, les disputes, les mensonges, les mots qui blessent.

     Seigneur, nous te demandons pardon pour toutes les injustices, les moqueries, l’égoïsme. Pardon de passer trop de temps sur les jeux vidéo au lieu de rendre service ou d’aider d’autres personnes.

     Pour signifier le pardon, Jean-Paul, le célébrant, donne un geste de Paix à huit jeunes qui ensuite la transmettent à toute l’assemblée.

     La lecture de l’évangile, « le fils prodigue » ou plutôt « le Père miséricordieux » est lu par les jeunes qui portent quelques tableaux illustrant le récit.

     Après une courte homélie, les jeunes invitent l’assemblée à faire avec eux un jeu qu’ils ont pratiqué. Une collégienne propose une définition en rapport avec la miséricorde et un collégien propose à l’assemblée un micro pour donner le mot correspondant, quelques exemples :

a— C’est une attente parfois longue, parfois difficile.

b— Dans sa lettre, le pape François utilise 47 fois ce mot pour signifier la miséricorde.

c— C’est l’expression la plus manifeste de l’amour miséricordieux.

d— On doit l’avoir dans les autres et en soi-même.

(réponses en fin d’article(*))

     Lors de la procession des offrandes les jeunes ont apportés un dessin représentant un chèque de 800 . Cette somme, le fruit de leurs activités de Noël, notamment les paquets cadeaux, a été envoyée au Secours Catholique de Calais pour aider les migrants.

*Réponses (a - Patience ; b – Amour ; c – Pardon ; d – Confiance)

Michel Castiglioni

lien_page3_image4.jpg        lien_page3_image3.jpg lien_page3_image1.jpg                   lien_page3_image2.jpg   lien_page3_image5.jpg              lien_page3_image6.jpg

Texte sur l’évangile du « fils prodigue » lu à la fin de la messe animée par les collégiens

Jésus,

Je regarde en silence, le père de ton histoire :

Et ça m'étonne qu'il laisse partir son fils sans essayer de le retenir…

NOTRE DIEU EST UN DIEU DE LIBERTÉ !

Ça m'étonne qu'il le guette tous les jours sur le pas de sa porte…

NOTRE DIEU EST UN DIEU QUI NOUS ATTEND !

Ça m'étonne qu'il coure se jeter à son cou et le couvre de baisers!

lien_page4_image4.jpg

NOTRE DIEU EST UN DIEU DE TENDRESSE !

Ça m'étonne qu'il ne lui fasse aucun reproche

Et qu'il demande qu'on lui prépare un bon repas !

NOTRE DIEU EST UN DIEU DE PARDON !

IL PRÉPARE POUR NOUS UNE FÊTE SANS FIN !

Merci, Jésus, de nous faire découvrir tout cela !

Je sais maintenant qu'auprès de Dieu,

Je peux trouver la tendresse et le pardon...

Quand je m'éloigne de Lui,

Quand je fais ce qui est mal à ses yeux,

Je sais qu'il m'attend et qu'il espère mon retour.

Aide-moi, Jésus, à marcher vers Lui dans le sacrement de réconciliation !  

lien_page4_image2.jpg               lien_page4_image1.jpg             lien_page4_image3.jpg


Date de création : 23/04/2016 @ 16:19
Dernière modification : 23/04/2016 @ 16:19
Catégorie : Initiation à la vie chrétienne - Collégiens
Page lue 195 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !