Le chemin de l’été de la Saint Martin 2016  

      Fin octobre, nos amis Martiniens, Hubert et Thérèse Morel habitant Saint Sylvain, nous ont proposé  de les accompagner du 6 au 11 novembre, avec un groupe de 7 personnes,  sur les chemins  et bords de Loire vers Tours à l’occasion du 1700ième anniversaire de la naissance de Saint Martin de Tours.

lien_page5_image3.jpg

      Né en Hongrie en 316, Saint Martin parcourut l’empire romain. Pionnier de la vie monastique, nommé évêque de Tours, évangélisateur des campagnes, il est célébré dans toute l’Europe. Les paysages de Touraine sont profondément marqués de son empreinte.    

      De  nombreuses festivités étaient prévues, dans plusieurs endroits, sur les bords de Loire où nous avons fait étape.  Hubert avait organisé cette semaine de marche pour parvenir le 10 novembre à Tours afin d’être présents pour  cet événement.

      6 novembre : le départ est prévu de Brissac. Notre petit groupe de marcheurs se dirige vers  Gennes sur Loire où Liliane et moi les avons rejoints.

    7 novembre : départ de Gennes.  Nous sommes passés par Saint Martin de la Place ou Mme le maire nous invitait à faire une pose,  nous avons visité l’église et écouté l’histoire de notre Saint. Direction Saint Hilaire-Saint Florent  où  nous faisons étape, première journée très riche de partage et de connaissances au sein de notre groupe. 

      8 novembre : Après une bonne nuit chez les sœurs de Jeanne Delanoue, nous rejoignons le port de Candes-Saint Martin.  Les bateliers embarquent  le coffre contenant la relique du demi manteau et la statue de Martin.  C’est  ici que Saint Martin Évêque  est enterré. Nous visitons la très belle collégiale où de   nombreux tableaux sont exposés. Il est dit que durant le sommeil de ceux qui le veillaient, des tourangeaux ont enlevé le corps pour l’emmener à Tours où il a maintenant son tombeau . 

lien_page5_image2.jpg

      Une légende dit aussi que durant sa remontée du fleuve,  la nature  a refleuri et c’est pour cette raison que l’on dit que nous vivons l’été de la Saint Martin. L’hébergement est prévu à Chouzé sur Loire  où nous attend le pot au feu offert par la commune. 

       9 novembre : départ de Chouzé vers La chapelle sur Loire  où une collation festive nous est offerte en présence de la chorale, de nos bateliers ainsi que des membres d’associations martiniennes. Nous faisons étape à Langeais où nous serons également reçus par la municipalité.

      10 novembre : Langeais-Tours.   Ce jeudi soir  nous parvenons au bout de notre pèlerinage sur ce quai de Tours où des festivités étaient données. La foule massée près des quais attendait l’arrivée des bateaux illuminés et des groupes de marcheurs Martiniens.

      Les chants et les fanfares accompagnent le débarquement de la statue de Saint Martin. Une longue procession, lampions à la main, se dirige vers la basilique où une célébration se déroule pour mieux fêter le 1700ième anniversaire du Saint.

      C’est dans ce lieu que nous avons pu prier  pour  remercier le Seigneur  de nous avoir permis de vivre cette semaine pleine d’espoir, qui nous a redonné encore plus l’envie d’aller vers l’autre pour recevoir, partager et ne pas craindre le regard de nos frères.
      Nous avons pu aussi admirer l’illumination de la statue de Saint Martin fraîchement repeinte  reposant sur le dôme de cet édifice. 

lien_page5_image1.jpg

      Durant notre semaine, nous avons vécu le partage, la tolérance, nous avons senti la joie et la ferveur d’échanger en toute modestie. Nous avons pu repenser  à toutes ces personnes qui marchent sur ce chemin de Saint Martin,  ce chemin qui nous permet d’apprécier l’instant où nous sommes, parfois dans le silence. Quel bonheur de retrouver cela, et de pouvoir  retrouver la joie du chemin même si ce n’était que pour quelques jours.    

       Aujourd’hui, je peux dire  que ce qui m'a amené à apprécier la marche, ce sont tous les témoignages de mon ami Hubert  à travers  tout ce qu’il a vécu sur les différents chemins : Saint Jacques, Saint Martin ou autres. Nous pouvons dire « merci Hubert » pour cette organisation  mais aussi « merci Thérèse » qui suivait en voiture   et qui était là pour les hébergements et les besoins de chacun.   Merci de nous avoir gentiment invités à participer à cette marche  qui fut un  temps fort. J’ai pu découvrir  que d’autres chemins pouvaient être aussi forts,  plus authentiques pour le pèlerin que ceux de Saint Jacques de Compostelle.   

Liliane  Jacky  

lien_page6_image7.jpg                                   lien_page6_image6.jpg​      


Date de création : 05/01/2017 @ 16:17
Dernière modification : 05/01/2017 @ 16:17
Catégorie : Les échos des relais - Pellouailles les vignes
Page lue 51 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !