Avec nos différences, tissons ensemble une Terre Solidaire
 
      Angers, haut lieu de la tapisserie avec ses trois Apocalypses, a été également l’espace d’une journée, le 10 mars, le siège de la journée annuelle de l’accueil régional des partenaires du CCFD Terre Solidaire soutenus grâce à vos dons.  120 bénévoles de neuf diocèses du Grand Ouest, dont une quarantaine du Maine et Loire, ont participé à une journée conviviale et de réflexion sur le partenariat et sur le développement. Nos amis et alliés du Secours Catholique ainsi que notre évêque nous ont fait l’amitié de participer à nos travaux.  

      Accueillies le matin autour de quelques danses angevines, Mme Ana Maria Acevedo a présenté l’action du mouvement Fovida (Promotion de la VIe) au Pérou et Mme Aissata Yattara le mouvement Copagen » (Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain) en Guinée « Conakry ».   

      Dans les Hautes Andes du Pérou, Fovida appuie les paysans pauvres de cette région pour améliorer leurs conditions de vie, en soutenant la culture de pommes de terre et en appuyant le fonctionnement des organisations de producteurs et la création de coopératives. 

        Le rôle de Madame Yattara est la promotion de l’agroécologie, la lutte contre l’accaparement des terres, contre les OGM, la promotion des semences traditionnelles et l’accompagnement des organisations professionnelles.   

      Je ne peux résumer bien sûr leurs interventions et elles ont poursuivi leur séjour de trois semaines en France dans les départements voisins. Mais, pour mieux faire comprendre peut-être le sens du partenariat et du développement, je m’appuie sur quelques extraits   d’un édito écrit lors d’un séjour en Afrique par Mgr Dubost et intitulé « Le développement est symphonique » « J’ai admiré les spécialistes du CCFD qui sont capables de discerner ce qui a le plus de chances de faire avancer l’ensemble. (..) Mais ils ne peuvent travailler seuls. Il est important que leur technique soit aussi l’expression d’une amitié, d’une volonté de relation. Le Ccfd est l’expression de chrétiens qui pensent « humain », c’est-à-dire relationnel, fraternel.

       Cela complique son travail : parce qu’il est l’expression de relations entre mouvements, services d’Eglise, personnes passionnées par le développement, il doit gérer leurs différences pour arriver à choisir entre tous les possibles ».

Jean-Marie Augereau      


lien_page13_image2.jpg​     lien_page13_image1.jpg 


Date de création : 09/05/2018 @ 18:57
Dernière modification : 09/05/2018 @ 18:57
Catégorie : -
Page lue 146 fois